Shadow in the Cloud

Film fantastique néo-zélandais, américain (2020) de Roseanne Liang, avec Chloë Grace Moretz, Nick Robinson et Taylor John Smith – 1h23

Durant la guerre du Pacifique, une pilote américaine avec un sac au contenu top secret s’embarque dans un bombardier à l’équipage exclusivement masculin, mais un gremlin s’est également invité à bord…

Remarqué avec le script de Chronicle (2012), le scénariste Max Landis n’a jamais réussi à transformer l’essai, ne signant par la suite que des films de genres décevants tels qu’American Ultra (2015), Docteur Frankenstein (2015) ou Bright (2017). Il comptait se refaire avec ce Shadow in the Cloud montrant une pilote de la Seconde Guerre mondiale aux prises avec un gremlin, script sous haute influence du Cauchemar à 20 000 pieds, la nouvelle de Richard Matheson devenu un épisode mythique de La Quatrième Dimension, et The Mission, épisode signé Steven Spielberg pour son anthologie Histoires fantastiques. Sauf que Landis se fait virer de la production suite à des accusations de harcèlements sexuels, ne conservant son crédit de scénariste que grâce au règlement de la Writers Guild. Le script est remanié par la réalisatrice néo-zélandaise Roseanne Liang, donnant le rôle principal à Chloë Grace Moretz et tournant dans son pays natal avec des effets spéciaux forcément signés WETA Digital.

Malgré cette production assez houleuse et sa sortie discrète en vidéo chez Metropolitan, Shadow in the Cloud s’impose finalement comme une série B réjouissante comme on n’en a pas vu depuis longtemps. Blindé d’invraisemblances et surplombé par ses références (pas sûr que Max Landis ait redoré son blason même s’il était sorti impuni de la production), le film de Roseanne Liang fait preuve d’une énergie et d’une générosité telles que tout passe comme un gros colis à la poste ! Et même s’il est joyeusement décomplexé, il paie aussi ses nombreux tribus aux maîtres du genre : outre les monuments télévisuels susmentionnés, il y a un cartoon présentant les origines propagandistes du gremlin que n’aurait pas renié Joe Dante, un score électro à la John Carpenter en l’occurrence hors-sujet, une héroïne forte se voulant digne de celles de James Cameron face à une créature ressemblant au rat-singe du Braindead de Peter Jackson. Passé ces péages, le charme de Shadow in the Cloud opère toutefois très vite avec une traversée d’aérodrome fantomatique très bien éclairé, puis une première partie de métrage où on est enfermé avec Chloë Grace Moretz (dont il faudra, pour certains, supporter les grimaces…) dans la tourelle de l’avion, espace confiné et vertigineux, exigu et branlant au milieu de l’étendue céleste.

Maude Garrett (Chloë Grace Moretz) installée dans sa minuscule tourelle : le voyage risque d’être long…

Là, au milieu des très beaux cieux artificiels de WETA, Roseanne Liang déroule tranquillement son script et assène sa charge féministe, idéalement fondu dans le contexte du récit et se doublant d’une ironie due au passif du scénariste limogé. Puis la réalisatrice révèle son mcguffin – le contenu du bagage de l’héroïne – et c’est si invraisemblable que Shadow in the Cloud change soudainement de braquet : exit le huis-clos dans la tourelle auquel on s’était conforté en mettant le métrage au défi de tenir la longueur, et welcome actioner outrancier enchaînant morceaux de bravoure improbables. Le film aurait pu se cracher à changer si radicalement de cap mais Liang tient la barre avec une mise en scène très assurée, entendant rendre honneur à ses beaux décors et effets spéciaux de haut niveau. Et quoi qu’on pense de son jeu outré – qui va bien au ton de cette série B du coup – Moretz a les épaules pour ce rôle musclé. Même s’il ne tient pas jusqu’au bout – l’ultime séquence est assez grossière – l’esprit kamikaze qui fait carburer ce Shadow in the Cloud fait plaisir à voir.

BASTIEN MARIE


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s