Dans les angles morts

Things Heard & Seen Film fantastique américain (2021) de Shari Springer Berman et Robert Pulcini, avec Amanda Seyfried, James Norton, Alex Neustaedter, Natalia Dyer, Rhea Seehorn, Karen Allen et F. Murray Abraham – 2h01

En 1980, un couple d’artistes de Manhattan s’installe dans une vieille maison de la vallée de l’Hudson. Tandis que lui s’acclimate à son poste d’enseignant à l’université du coin, elle suspecte sa nouvelle demeure d’être hantée par des esprits influençant l’attitude de son mari…

Dur, dur de dépoussiérer le genre de la maison hantée mais logique que Netflix, s’il veut s’imposer dans le divertissement domestique, s’essaie au coup de plumeau. C’était réussi avec la série des Haunting de Mike Flanagan revisitant les classiques Hill House (de La Maison du diable) et Bly Manor (des Innocents), c’est en revanche bien raté avec Dans les angles morts adapté d’un roman éponyme de 2016. C’est réalisé par le couple Shari Springer Berman et Robert Pulcini, nommés aux Oscars dès leur premier film American Splendor (2003), qui font ici une version suédée d’Amityville. Suédé non pas parce que c’est fauché, mais parce que c’est inspiré du travail du théologien suédois Emmanuel Swedenborg, dont l’essai le plus célèbre est cité par le titre original, Things Heard & Seen.

L’influence du savant est idéal pour aider ce film de maison hantée peu original à faire passer des vessies pour des lanternes. Plus exactement à simuler une profondeur et un mystère dans un métrage qui, en réalité, passe son temps à expliciter lourdement ses moindres humeurs et laisse sagement le surnaturel dans les angles morts (chapeau pour le titre français, du coup !). Dans les angles morts contient toutes les scories habituelles des productions Netflix : une intro vaguement intrigante suivie d’un interminable ventre mou, tentant d’importer dans un long-métrage une narration de série télé, ce qui ne donne que l’impression de regarder un téléfilm poussiéreux. D’ailleurs, on vous déconseille fortement de mettre en pause pour aller pisser, ça ferait vous rendre compte des longues minutes qu’il reste avant que ce maudit film n’arrive à son terme ! Pour tromper ce sentiment d’inertie, on multiplie les personnages secondaires insignifiants, venant uniquement graisser les rouages rouillés du script qui en oublie presque de faire du fantastique : les esprits des précédents occupants n’intéressent apparemment personne et ils n’ont droit qu’à une scène de spiritisme mollasson pour rappeler leur présence, tandis que l’ésotérisme développé par ce bon vieux Swedenberg se retrouve précipité dans un final expéditif.

Comme nous, George (James Norton) et Catherine Claire (Amanda Seyfried) luttent contre le sommeil.

On en est désolé pour Amanda Seyfried et James Norton qui sont les seuls semblant concernés par ce qui se passe. Dans un film survolant ses thématiques, à part peut-être son féminisme de bon aloi (Norton surtout tient son rôle de salopard de mari à la perfection), le couple d’acteurs font de leur mieux pour apporter un peu de vie à ce morne métrage. Malgré un solide casting (y a aussi Karen Allen et F. Murray Abraham, que diable !) condamné à déblatérer des répliques tristement banales, les réalisateurs ne parviennent pas à sortir Dans les angles morts de sa monotonie, avec sa photographie uniformément brunâtre malgré le passage des saisons et sa direction artistique incertaine (ça se passe en 1980 mais ça pourrait tout aussi bien se dérouler dix ou vingt ans plus tôt). Bref, c’est le calme plat ou l’ennui mortel pour ce Things Heard & Seen qui, derrière ce titre original, n’a pas grand chose à montrer.

BASTIEN MARIE


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s