The Dig

Drame archéologique britannique (2021) de Simon Stone, avec Carey Mulligan, Ralph Fiennes, Lily James, Johnny Flynn, Ben Chaplin, Monica Dolan et Archie Barnes – 1h52

En 1939, alors que le Royaume-Uni s’apprête à entrer en guerre contre l’Allemagne, Edith Pretty engage Basil Brown, modeste excavateur, pour entreprendre des fouilles archéologiques sur son terrain du Suffolk. Ils y découvrent un navire funéraire datant du Moyen-Âge, qui attire très vite l’attention et les convoitises…

Toujours à la recherche d’une légitimité en tentant de décrocher de prestigieuses récompenses cinématographiques, Netflix semble viser les BAFTA avec The Dig, second film de l’australien Simon Stone. Ce film d’époque britannique (pour ne pas dire académique, donc), adapté d’un roman de John Preston (neveu de Peggy Piggott, le personnage joué par Lily James dans le film), raconte l’histoire vraie de Basil Brown, archéologue amateur qui avait trouvé, sur le terrain d’Edith Pretty, des artefacts médiévaux récupérés par le British Museum qui ne l’avait jamais crédité pour sa découverte. Un temps destiné à Cate Blanchett et Nicole Kidman, le rôle d’Edith Pretty échoua finalement à Carey Mulligan face à Ralph Fiennes qui campe l’archéologue, sans trop faire gaffe à l’âge des véritables personnages : en vrai, Basil Brown avait cinq ans de moins que Pretty, alors que Fiennes a vingt-trois ans de plus que Mulligan. Ca passe…

Film sur l’archéologie, The Dig l’est à un double titre puisqu’en plus de raconter l’histoire d’une découverte archéologique (pas vraiment dans le style d’Indiana Jones, mais passionnante quand même), il s’agit aussi de réhabiliter le modeste Basil Brown, discrédité de sa propre découverte. Du coup, le film lui-même devient une sorte d’exercice d’exhumation : à mesure que l’imposant navire funéraire émerge de terre, The Dig prend en ampleur, amenant toujours plus de personnages autour du site de fouilles. Ainsi, Lily James est créditée troisième par ordre d’importance au générique mais dernière par ordre d’apparition à l’écran, ce qui n’est pas courant ! Une structure arborescente intéressante dans laquelle le film s’égare cependant car on perd de vue les deux personnages principaux au profit, par exemple, d’une romance bateau entre Lily James et Johnny Flynn, ce dernier jouant un cousin fictif prétexte à rendre plus tangible l’approche du conflit mondial. Pendant ce temps, la curieuse obsession de Pretty et Brown pour un passé qu’ils déterrent parallèlement de l’Histoire en marche, pour un héritage de plusieurs siècles auquel ils veulent lier le leur, devra se contenter d’être effleurée.

Sous le regard de Basil Brown (Ralph Fiennes), Edith Pretty (Carey Mulligan) commence la fouille miette par miette : on n’est pas rendu !

La forme de The Dig montre aussi qu’il n’a pas exactement les épaules pour soutenir l’important champ thématique qu’il cherche à couvrir. Très clairement sous l’influence visuelle de Terrence Malick, Simon Stone use d’un montage syncopé, un peu trop elliptique à mon goût sur ce genre de sujet, enchaînant rapidement des scènes fragmentées en les liant souvent par des dialogues off comme échappés de scènes précédentes ou ultérieures. Le procédé n’est certes pas gratuit – on peut se dire que ce montage correspond aux rapports particuliers au temps qu’entretiennent les personnages en décalage avec le présent – mais même s’il est pertinent, ce montage m’a sorti du film, imposant un rythme uniforme, ajoutant à la minceur de certains personnages faute de pouvoir les côtoyer un peu plus et sacrifiant de belles séquences. Celle où Brown, Pretty et son fils passent ensemble une soirée sur le navire exhumé est par exemple une très belle scène mais on a à peine le temps de s’installer dedans qu’elle est déjà finie ! Malgré son sujet passionnant, The Dig s’engage donc sur un traitement qui peut laisser à désirer.

BASTIEN MARIE


Une réflexion sur “The Dig

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s