Énorme

Comédie française (2020) de Sophie Letourneur, avec Marina Foïs et Jonathan Cohen – 1h38

Claire, pianiste internationale, et son agent et compagnon Fred sont d’accord pour dire que leur train de vie ne leur permet pas de fonder une famille. Mais le jour de ses quarante ans, Fred a une soudaine envie de paternité et, pour cela, il commet l’irréparable en faisant à Claire un enfant dans le dos…

Arrivée au cinéma par les arts décoratifs, Sophie Letourneur s’est distinguée par des films loufoques mêlant fiction et réalité, rejoignant en cela une génération de cinéastes excentriques français dont les Cahiers du cinéma ont récemment fait l’éloge. Pour son quatrième long-métrage, elle s’est inspirée de sa propre grossesse dont elle a recensé dans un carnet les anecdotes les plus surprenantes et cocasses, susceptibles de nourrir une comédie. Ce sera donc Énorme dans lequel Marina Foïs et Jonathan Cohen tiennent les rôles principaux face à de réels professionnels, de la maternité à la Philharmonie de Paris, en passant par un chaman formé à Mâcon ou même la mère de Fred, jouée par la vraie maman de Jonathan Cohen. Le film est donc fidèle au cinéma de sa réalisatrice tout en l’ouvrant à un public plus large, et on rêve d’un succès énorme lui aussi, même si la forme du film en étonnera sans doute plus d’un. Voire susciter l’incompréhension, comme c’est déjà le cas avec la polémique stupide balancée sur le plateau du Quotidien…

Inutile de revenir sur cette tentative de bad buzz stérile sur un film qui est lui bien fécond, dont la forme inattendue fait un bien fou dans la comédie française (refrain connu…) dont on a déjà eu notre lot de rejetons bien moins inspirés depuis la réouverture des salles. Énorme commence par jouer le jeu assez classique mais très bien joué de l’inversement des rôles dans le couple, rehaussé par l’aisance du couple comique formé par Marina Foïs, drôlement apathique, et Jonathan Cohen, bien plus hyperactif et qui sera l’hystérique des deux. Une inversion des rôles jusque dans le désir de parentalité : elle ne veut pas d’enfant mais lui si, et il lui fait un enfant dans le dos (et non, le film ne fait pas l’apologie de la grossesse forcée, comme en témoigne par exemple la scène avec l’avocate). A partir de là, Énorme ajoute à son irrésistible comédie de couple, n’ayant peur ni de l’intime ni du trivial (j’avoue volontiers que certaines scènes me feraient rougir), un aspect documentaire une fois que les caméras se posent dans une vraie maternité. S’ouvre alors une passionnante dialectique entre la comédie et le documentaire, entre le grotesque et le réel, l’un nourrissant l’autre à l’image des champs-contrechamps où les comédiens rebondissent sur les propos des professionnels et inversement.

Fred (Jonathan Cohen) se demande s’il emploie bien la bonne méthode pour faire un bébé…

Vous trouverez sans doute cela logique pour un film sur la grossesse mais Énorme est un film qui se renouvelle et se réinvente sans cesse, dont chaque séquence ajoute toujours un nouvel élément (par exemple la séquence chez la médiatrice où Marina Foïs exprime son ras-le-bol avec une force qui nous prend de court), qui nous fait passer du rire à la réflexion à l’émotion au fil d’un métrage aussi bon pour nous faire rire de la grossesse qu’à en traiter les aspects les plus concrets. Énorme étonne constamment, notamment par la manière très pragmatique, naturelle dont les professionnels réagissent à l’excentricité du couple, comme quand Jonathan Cohen s’invite par exemple aux ateliers pour futurs parents sans que personne ne s’offusque de son attitude un peu trop « maternelle ». Et le film trouve naturellement son aboutissement au moment de l’accouchement, authentique, Sophie Letourneur ayant eu l’autorisation d’en filmer un vrai en y insérant au montage des contrechamps sur ses acteurs. Réalité et fiction se marièrent et eurent au moins un enfant, pour un résultat bien moins traumatisant que les vidéos d’accouchement que vous auriez pu voir en cours de SVT…

BASTIEN MARIE


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s