Trauma

115346270Burnt Offerings Film fantastique américain, italien (1976) de Dan Curtis, avec Karen Black, Oliver Reed, Burgess Meredith, Eileen Heckart, Lee Montgomery et Bette Davis – 1h56

La famille Rolf passe ses vacances dans une grande maison avec piscine qu’ils louent pour une bouchée de pain, avec comme seule condition de monter le repas d’une grand-mère vivant au grenier. Mais la demeure pourrait bien cacher un secret bien plus dangereux…

Après Les Innocents, on continue notre tour des maisons hantées avec celle de Trauma, le film le plus célèbre de Dan Curtis qui a passé l’essentiel de sa carrière à la télévision, notamment sur sa série Dark Shadows. Le film est adapté d’un roman de Robert Marasco que Curtis n’appréciait guère. Pour le moment, le projet tourne dans de plus hautes sphères hollywoodiennes, passant notamment entre les mains de George Roy Hill, Mark Rydell et Bob Fosse, ce dernier commençant même à faire des repérages avant que son pote Stanley Donen ne le dissuade de faire le film. C’est donc Curtis qui s’y colle, corrigeant le roman dans son scénario et tournant le film à la maison Dunsmuir à Oakland qui, plus tard, accueillera le tournage de Phantasm et même James Bond dans Dangereusement vôtre. Au terme d’une production compliquée par des tensions entre les acteurs et un drame personnel dans la vie du réalisateur, Trauma se plante à sa sortie malgré un certain succès critique, remportant des prix au festival de Sitges et aux Saturn Awards, spécialisés dans le cinéma de genre.

S’il a peut-être pu traumatisé quelques spectateurs à l’époque, Trauma a depuis accusé un léger coup de vieux, notamment dans son rythme. Près de deux heures pour un film fantastique comptant assez peu de moments de pure terreur, malgré les apparitions marquantes du chauffeur de corbillard surgi des souvenirs du père Rolf (et de ceux de Dan Curtis lui-même), c’est beaucoup. Curtis fait le choix d’approcher son histoire de maison hantée à un niveau psychologique, la demeure ayant la particularité de manipuler ses occupants saisonniers et d’envenimer les rapports de la famille Rolf. Un parti-pris intéressant, surtout avec la qualité des acteurs présents : Oliver Reed est idéal en père de famille protecteur et en même temps inquiétant si sa force se retourne contre les siens, Bette Davis est forcément fort convaincante dans sa confusion grandissante provoquée par la maison. Mais l’approche de Curtis a aussi ses inconvénients, comme ceux de rendre le film assez bavard et pas toujours heureux dans son crescendo vers l’horreur. Par exemple, dès les premiers jours de vacances, Reed tente de noyer son fils, un événement qui pousserait bien d’autres familles à écourter le séjour…

mv5botbkzgy4m2mtytg0zs00nzrjltk3ndgtyznjmjdhogy5nze1xkeyxkfqcgdeqxvymzu4odm5nw4040._v1_sx1777_cr001777958_al_
Un chauffeur de corbillard bien flippant (Anthony James) s’incruste dans les vacances de la famille Rolf.

Malgré sa construction branlante, Trauma reste un film assez fascinant grâce à quelques séquences réussies et la manière dont fonctionne la maison, puisant dans l’énergie de ses vacanciers pour se régénérer d’elle-même. Une cure de jouvence qui passe par la photographie : au début du film, les plans sont souvent surexposés, laissant la blancheur irradier les plans comme sur une photo usée, avant qu’ils ne se dessinent mieux à mesure que la maison se refait une santé. J’ignore si le processus était volontaire ou non de la part du chef-opérateur, remplacé en cours de production, mais ça ajoute une belle étrangeté à Trauma en plus de faire écho à la grande collection de photographies de la mystérieuse occupante permanente de la maison. Je ne peux en dire plus sur le film, de peur de trop en révéler jusqu’au final brutal qui, lui, a effectivement de quoi nourrir des traumatismes. Bien que marqué par les affres du temps, Trauma reste donc un film de maison hantée appliqué et assez original, faisant regretter que Dan Curtis n’ait pas plus travaillé pour le grand écran.

BASTIEN MARIE


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s