First Love

mv5bodg4mdbmy2mtnzg1yy00ztc0lwi0zjgtzmi0zdriytaxmmm3xkeyxkfqcgdeqxvynju1nzu3mze40._v1_sx675_cr00675999_al_初恋 Film de gangsters japonais, britannique (2019) de Takashi Miike, avec Masataka Kubota, Sakurako Konishi, Shôta Sometani, Nao Ohmori, Seiyô Uchino et Becky – 1h48

Leo, jeune boxeur condamné par une tumeur au cerveau, vient en aide à Monica, une jeune prostituée au centre d’une magouille de yakuzas qui a mal tourné…

En 2015, Takashi Miike fut tellement pris de court par la sélection de Yakuza Apocalypse à la Quinzaine des réalisateurs qu’il n’avait pas trouvé le temps de venir. Mais il avait envoyé une vidéo dans laquelle, déguisé en geisha, il promettait de revenir avec une comédie romantique ! Quatre ans et quelques adaptations de manga plus ou moins décevantes plus tard (encore qu’on avait aimé Blade of the Immortal sur Netflix…), la promesse a été tenue avec First Love qui a dynamité la dernière Quinzaine et qui raconte bien une romance au milieu d’une guerre de yakuzas. La critique a présenté le film comme l’un des meilleurs de Miike depuis belle lurette ; en tous cas, c’est le premier à sortir en salles depuis Hara-Kiri : mort d’un samouraï en 2011. Comme vous le savez sans doute, la carrière du réalisateur est de toute façon difficile à suivre puisqu’il tourne en moyenne quatre films par an, et il a annoncé que, se sentant vieillir, il n’avait aucune intention de ralentir le rythme, bien au contraire !

La réalisation de films à la chaîne par Takashi Miike l’a souvent fait passer pour un metteur en scène cynique, enchaînant les productions plus par goût de la performance que pour l’amour de l’art, avec pas mal de titres bâclés à l’arrivée. Sur First Love, c’est sûr, il remet du cœur à l’ouvrage ! Dès les premières minutes, il raccorde un coup de poing d’un combat de boxe avec la tête tranchée d’un yakuza dans une ruelle, dont le corps décapité fait encore quelques pas avant de s’effondrer. Ce moment à la fois drôle et sordide, violent et sarcastique, nous prévient qu’on retrouvera un Miike en grande forme, redevenu roi du décalage, des ruptures de ton et du mélange des genres. Du coup, First Love est bien une sorte de True Romance tokyoïte avec son jeune couple tentant de survivre aux gangsters et flics corrompus qui gravitent autour d’eux, mais Miike y met aussi des moments de pure J-Horror ou enchaîne une scène d’action avec une séquence animée, parce qu’il en a envie ! Et ça remarche du feu de dieu : parmi nombre de séquences casses-gueule chez d’autres mais naturelles chez Miike, on en voit une avec un mec danser en slip dans le métro. Ça nous fait marrer, et on se demande si ça vient d’un sens inné de l’équilibre, ou d’un simple goût du chaos, ou les deux.

mv5bogi2njrlogetotk3zi00y2jjlwfjmtktmdi0mdk5ntg0ytmyxkeyxkfqcgdeqxvynti4odg2mjc40._v1_sy1000_cr0016681000_al_
Leo (Masataka Kubota) et Monica (Sakurako Konishi), un jeune couple qui doit s’échapper des yakuzas allumés qui les encerclent.

Qu’il est bon de voir Miike revenir à une folie plus consciencieuse, à une anarchie plus communicative. Le plaisir éprouvé face à First Love vient aussi sans doute de sa force d’incarnation. A l’exception de son couple de jeunes protagonistes, apportant un peu de douceur dans le joyeux bordel, les acteurs sont survoltés mais toujours au service de personnages qui touchent par leur ambiguïté et par leur attachement à une pègre menacée d’extinction (l’un des yakuzas a notamment droit à un requiem de toute beauté). Avec eux, Miike ne revient pas seulement aux films de yakuzas d’antan, mais aussi à sa manière de les faire, en bon outsider punk. Quelque chose nous dit qu’il a dû se reconnaître dans son personnage qui, face à sa fin imminente, souhaite vivre sa vie à 100%, sans peur. Comme Miike qui, plutôt que de se préparer à la retraite, préfère aller chercher une seconde jeunesse. Il y est parvenu sur First Love qui nous donne envie de guetter ses prochains films, qu’on imagine encore très nombreux.

BASTIEN MARIE


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s