Les Eternels

1763808Ash is purest white / Jiang hu er nü Drame chinois, français, japonais (2018) de Jia Zhangke, avec Zhao Tao et Liao Fan – 2h16

En 2001, à Datong, Qiao est amoureuse de Bin, petit chef de la pègre locale. Durant l’attaque d’une bande rivale, Qiao tire des coups de feu pour le protéger et est condamnée à cinq ans de prison. A sa sortie, elle part à la recherche de Bin…

De cinéaste interdit, Jia Zhangke est devenu, de festivals de Cannes en festivals de Cannes, un des auteurs les plus emblématiques de Chine dont il a su mieux que nul autre observer les mutations. Après le polar A Touch of Sin (2013) et le mélo romanesque déployé sur plusieurs années Au-delà des montagnes (2015), le cinéaste mêle un peu les deux dans Les Eternels, racontant l’amour contrarié d’un couple de gangsters de 2001 à 2016. Il voulait raconter une histoire située dans le « jianghu » (terme chinois pour désigner la pègre), idéal pour mettre en évidence les changements de la société, mais a trouvé en chemin d’autres sujets l’amenant à utiliser des rushs inédites de certains de ses précédents films, notamment Still Life, son chef-d’oeuvre sur la construction du barrage des Trois Gorges. Avec éternellement sa compagne Zhao Tao dans le rôle principal face à Liao Fan, le flic de Black Coal devenant gangster, et des seconds rôles tenus par d’autres cinéastes chinois comme Diao Yinan (Black Coal justement) ou Feng Xiaogang (I Am Not Madame Bovary).

Entre sa forme héritée de celles des deux précédents films de son auteur et ses réminiscences des films passés par l’utilisation des rushs, il serait tentant de ne voir Les Eternels que comme un best of du cinéma de Jia Zhangke, un digest si ce n’est mineur, en tous cas plus tâtonnant que ses œuvres précédentes. C’est surtout la force politique du film qui s’en trouve émoussée, davantage suggérée à travers la destinée compliquée du couple qui sert ici de fil rouge. Heureusement, Jia Zhangke est un cinéaste trop doué pour que cette sensation de redite empêche Les Eternels d’être un beau film malgré tout, souvent émouvant, riche de détails qui peuvent très bien faire mouche (il suffit, pour s’en convaincre, de voir ce que le cinéaste et son actrice peuvent faire d’un accessoire aussi simple qu’une bouteille d’eau !). Même s’il dévie pas mal de son sujet de base (le « jianghu » n’est surtout qu’un point de départ et d’arrivée pour ses amants à la dérive), Jia Zhangke reste maître d’un récit ample, étreignant plusieurs années, leurs poids se faisant ressentir sans appesantir l’ensemble.

1941083
Pour protéger son amant, Qiao (Zhao Tao) s’apprête à tirer un coup de feu qui va sérieusement compliquer leur relation.

Et puis il y a Zhao Tao, l’actrice que le réalisateur ne se lasse pas de filmer et qu’on ne se lasse pas de regarder, actrice énigmatique portant sur ses épaules les doutes de sa nation, incarnant des personnages usés mais jamais résignés. Elle aussi revisite évidemment ses rôles passés, retrouvant à mi-parcours ses errances de Still Life, après avoir été l’insouciante femme de gangster mais avant de devenir gangster elle-même. Liao Fan est excellent lui aussi, et ils forment à eux deux un couple bouleversant, ballotté par les transformations de leur pays, confronté à son destin incertain. L’une des plus belles séquences les montre se promener au pied d’un volcan recouvert de verdure, séquence répétée à la fin où le paysage s’est asséché au fil du temps parallèlement au délitement de leur relation. Même leurs origines, le fameux « jianghu », ne semble plus avoir tant de valeur dans un monde qui le dépasse. Elle dit l’avoir repris par rapport aux principes du « jianghu », pour ce que ça vaut aurait-elle envie d’ajouter. Donc film mineur, Les Eternels ? Peut-être bien, mais combien de films mineurs émeuvent autant que celui-ci…

BASTIEN MARIE


Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s