Future World

mv5bmwmxmdzhnjetyja3zs00mze5ltkwn2mtnmnhmzjinjqwmzq1xkeyxkfqcgdeqxvymjm4ntm5ndy@._v1_sy1000_cr006751000_al_Film de science-fiction américain (2018) de Bruce Thierry Cheung et James Franco, avec James Franco, Suki Waterhouse, Jeffrey Wahlberg, Margarita Levieva, Snoop Dogg, Method Man, Lucy Liu et Milla Jovovich – 1h26

Dans un futur post-apocalyptique, un jeune prince quitte son oasis pour trouver un remède pour sa mère mourante. Pour combattre les pillards croisés en chemin, il va pouvoir compter sur l’aide d’une cyborg…

En voyant James Franco jouer et réaliser un post-apo aussi fauché que ce Future World, on serait tenté de penser que c’est dû à la disgrâce qu’a connu l’acteur en pleine moisson de récompenses pour The Disaster Artist, quand de nombreuses accusations de harcèlement sexuel l’avait vu snobé par les Oscars à la dernière minute. Cela dit, l’acteur est si prolifique qu’il y a sans doute une explication plus simple à cette déchéance artistique. En effet, le site IMDb lui attribue plus de 150 rôles et la réalisation de près de 40 films, dont certains sont actuellement en post-production. En bon bourreau de travail, le Franco a donc peut-être tout simplement voulu s’amuser en se lançant dans ce Future World bien bis… ce qui est une hypothèse guère plus rassurante.

La genèse de Future World doit donc se résumer à ça : en pleine soirée de défonce, James Franco et ses potes ont dû regarder Mad Max ou l’un de ses nombreux avatars philippins et ont été pris de l’irrésistible envie de livrer au genre post-apo une nouvelle contribution dispensable. Il n’en aurait pas fallu plus pour que la production de Future World – titre provisoire devenu titre définitif, faute de se donner quelques secondes pour trouver mieux – soit lancée, sur la base d’un script alignant tant de poncifs qu’ils ont dû s’y mettre à trois pour tous les lister, et avec un casting tout prêt à faire du Z : Snoop Dogg et Method Man encore défoncés de la veille, Milla Jovovich pensant encore être sur le plateau d’un énième Resident Evil, Lucy Liu encore dans sa robe de chambre, et dans les rôles principaux les jeunes Suki Waterhouse (qui avait déjà goûté au post-apo bien pourri avec The Bad Batch) et Jeffrey Wahlberg, neveu de Mark (et qui, à en croire le générique de fin, avait besoin d’un casting coach qui n’a pas dû être payé bien cher). Derrière la caméra, Franco semble aussi irresponsable que devant, pouvant compter sur Bruce Thierry Cheung, un fidèle collaborateur, qui se chargeait des prises de vue dès que l’acteur avait poney.

mv5bngfmmwnhy2itnzqwni00n2iwltllmwqtymzlywu4nzi3mjy3xkeyxkfqcgdeqxvymti5mda4otk@._v1_sx1777_cr001777997_al_
Snoop Dogg, Method Man, James Franco et Suki Waterhouse posent pour une petite photo souvenir du monde du futur…

Inutile de vous préciser que Future World est un navet calamiteux, auquel Franco a dû prendre goût après avoir campé Tommy Wiseau. Tourné dans des zones industrielles en friche de Californie, avec une caméra bougeant tout le temps et enchaînant des zooms immondes pour donner une illusion de mouvement que ne confère pas l’amicale des fans de motocross locale chargée des cascades, Future World dispose en plus de méfaits spéciaux financés par les pièces jaunes qui restaient du budget initial. En bon copieur éhonté de Mad Max Fury Road, le film veut en plus trouver un poil de féminisme derrière sa poupée cyborg. Suki Waterhouse joue donc une nana robot bien commode pour en faire un objet sexuel pendant les trois quarts du métrage, avant qu’elle se découvre une âme grâce à sa première expérience lesbienne l’amenant ensuite à se venger d’un mac pourtant fort sympathique puisque joué par Snoop Dogg. Absolument dégueulasse, Future World voudrait rappeler les bandes VHS douteuses d’antan, au lieu de quoi il n’est qu’une bouillie numérique distribuée en blu-ray par Universal dans toutes les supérettes près de chez vous. Franco aurait vraiment dû attendre d’être un has-been avant de s’abandonner à tel caprice…

BASTIEN MARIE


Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s