I Feel Good

2883759Comédie française (2018) de Benoît Delépine et Gustave Kervern, avec Jean Dujardin et Yolande Moreau – 1h42

A Pau, Jacques Pora retrouve, après des années d’absence, sa sœur dans le centre Emmaüs qu’elle dirige et où il va essayer de trouver l’idée qui va le rendre riche…

Après le tournage paraît-il chaotique de Saint Amour (ce qui n’a rien d’étonnant quand on emmène Benoît Poelvoorde et Gérard Depardieu faire la route des vins), Benoît Delépine et Gustave Kervern reviennent au calme et à un scénario sorti d’une longue gestation pour leur nouveau film I Feel Good. Une histoire qui leur a été inspirée par leur visite du centre Emmaüs de Pau, l’un des plus anciens et importants de France, sur les conseils du copain Moustic. Un lieu insolite idéalement trouvé pour un film qui ne l’est pas moins, où le retour d’un frère obsédé par la réussite et le capitalisme met à mal les idéaux de l’Abbé Pierre. Dans le rôle du businessman en puissance et en peignoir, Jean Dujardin vient s’essayer au cinéma grolandais avant de tourner prochainement pour Quentin Dupieux ; pas exactement la carrière pépère d’un oscarisé donc, et c’est tant mieux.

I Feel Good ressemble à un vivifiant retour aux sources pour Delépine et Kervern. Leur nouvel opus renoue avec leur sens du burlesque, la drôle de cinégénie qu’ils trouvent dans des décors inattendus, et leur farouche esprit do-it-yourself, s’exprimant particulièrement dans ce nouveau film. Celui-ci commence comme un western avec le retour inattendu de ce frère dans un village dont il va bouleverser les codes. Jean Dujardin est encore une fois impeccable dans son rôle de crétin totalement acquis à sa propre ambition dérisoire toute macroniste (ce qui nous laisse penser que notre cher OSS aurait sans doute eu le droit, lui, d’appeler l’autre Manu). Il déambule dans le village Emmaüs au fil des gags et sketchs toujours aussi cinglants de Delépine/Kervern (un aperçu des anciens « boulots » de Jacques est particulièrement hilarant). Leur style, fait de longs plans recueillant amoureusement les excentricités de leur casting hétéroclite et les gags visuels hérités des pionniers du burlesque, fait encore mouche, trouvant une parfaite complémentarité avec les décors bricolés du village Emmaüs ou les étranges vestiges communistes qu’ils visitent dans la seconde partie du film. Tandis que les personnages questionnent leurs idéaux, entre les échecs des utopies passées et les aberrations du capitalisme le plus décérébré, les deux réalisateurs affirment leur cinéma dans un I Feel Good au titre pas si ironique que ça (contrairement à En marche par exemple).

I FEEL GOOD. Un film de Gustave Kervern et Benoit Delépine.
Jacques Pora (Jean Dujardin), le macroniste des hautes plaines.

Avec I Feel Good, on retrouve en effet ce plaisir de la singularité du cinéma de Delépine/Kervern, ayant aisément tracer son sillon rebelle dans un cinéma français consensuel de toute part. On apprécie l’équilibre d’un film de peu de moyens mais de grandes idées, s’incarnant dans l’esprit de récup et de solidarité du village Emmaüs, et avec ses musiciens jouant les intermèdes musicaux avec les outils et instruments désaccordés qu’ils ont sous la main. Le film se place aussi entre la comédie populaire et le cinéma d’auteur, les renvoyant dos à dos et ne cédant pas à leurs travers, ni à la bêtise de l’une ni au misérabilisme de l’autre. Le film trouve tranquillement son ton dans la douce rébellion de l’indispensable Yolande Moreau, répondant à la bêtise infantile de Jean Dujardin. I Feel Good rejoint ainsi les rangs des films les plus inspirants de Delépine et Kervern et, n’en déplaise au duo qui a horreur des étiquettes, on doit quand même bien dire qu’on a affaire au feel good movie de la rentrée.

BASTIEN MARIE


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s