Psychokinesis

Psychokinesis염력 Yeom-lyeok Comédie fantastique coréenne (2018) de Yeon Sang-ho avec Ryoo Seung-ryong, Sim Eun-kyeong, Park Jung-min, Kim Min-jae et Jeong Yu-mi – 1h41

Seok-hyeon, simple gardien dans une banque, apprend le décès de son ex-femme en même temps qu’il se découvre doué de télékinésie… Roh, mais si, vous savez ! La télékinésie c’est ce célèbre pouvoir qui, parmi des centaines d’autres exemples, permet à Jean Grey de faire voler ses potes mais a en revanche gâché le bal de fin d’année de la pauvre Carrie White. Seok-hyeon, pour sa part, décide de se servir de cette capacité extraordinaire pour voler au secours de Roo-mi, la fille qu’il a abandonné et qui est désormais une jeune femme bien décidée à se battre pour garder son restaurant menacé par des promoteurs véreux.

Après l’efficace Dernier train pour Busan (et son préquel animé Seoul Station), Yeon Sanh-ho est de retour avec ce Psychokinesis. Nous racontant cette fois-ci l’histoire d’un coréen d’en bas qui se découvre donc des pouvoirs télékinésiques, le réalisateur lève un peu le pied sur la tension et le mélo pour livrer un film autrement plus léger, un changement de ton qui n’est pas sans rappeler le cinéma bigarré de Boon Jong-ho. Même si Yeon Sang-ho n’a pas la maîtrise burlesque du maître, il partage avec le réalisateur de The Host et de Snowpiercer la même volonté de s’attaquer avec ferveur à un genre tout en dénonçant sans détour les dérives de la société coréenne.

Ainsi, si Psychokinesis coche toutes les cases du super-héros movie, Yeon Sang-ho, bien aidé par l’impeccable Ryoo Seung-ryong, fait de son héros un homme de la rue, un peu looser et pas vraiment porté sur les collants, dans la lignée du Kevin Dunn d’Incassable et du Enzo Ceccotti de Jeeg Robot. Moins torturé que le premier et moins glauque que le second, Seok-hyeon est un coréen sans histoire, pas franchement courageux, qui pense d’abord utiliser son don pour monter un spectacle de magie. Mais de grands pouvoirs impliquant, paraît-il, de grandes responsabilités, notre bougre décide donc de s’opposer à un grand groupe immobilier aux méthodes clairement mafieuses.

Yeon Sang-ho a donc la bonne idée d’opposer le super-pouvoir de son héros modeste au super-pouvoir économique dont la triste réalité nous saute quotidiennement aux yeux. Si la vilaine interprétée par Jeong Yu-mi, bien tarée comme il faut, fait aussi froid dans le dos, c’est qu’elle incarne très bien toute la folie de l’ultralibéralisme. Face à l’impérialisme d’un groupe aussi puissant, Yeon Sang-ho en profitant pour dénoncer une connivence avec les pouvoirs judiciaires et médiatiques qui, heureusement, n’a pas cours chez nous (…), notre super-héros devient le bras armé d’une sympathique communauté bien déterminée à défendre son territoire…

fullsizephoto929807.jpg
Avec Seok-hyeon dans son camp, c’est no problemos !

Mais alors que des groupes industriels qui réussissent en prennent ainsi pour leurs grades tandis que de dangereux zadistes sont portés en triomphe, une question se pose : les spectateurs de droite (panel qui inclut évidemment l’électorat macroniste…) pourront-t-ils apprécier Psychokinesis ? Il y a fort à parier que oui, ceux-ci étant certainement déjà habitués à faire moralement l’autruche au cinoche mais surtout, parce que le film, sans être très novateur, reste une petite comédie fantastique bien fichue. Et qu’on ne se laisse pas abuser par quelques effets-spéciaux discutables (surtout si on repense à ceux extraordinaire de La Lune de Jupiter qui pouvaient récemment jouer sur le même terrain), le troisième acte plein d’action se montre à la hauteur et saura donc divertir même ce public qui se sera pris sa petite leçon de morale. Après tout, y’a pas de raison que les cons s’amusent pas !

CLÉMENT MARIE


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s