The Age of Shadows

mv5bmdk3odzlyjmtzdeymi00yzlkltgznzytzjewota5mtk1mthmxkeyxkfqcgdeqxvynju3mza0nje-_v1_sy1000_cr007001000_al_

밀정 Mi-jeong Film d’espionnage coréen (2016) de Kim Jee-woon, avec Song Kang-ho, Gong Yoo, Han Ji-min, Um Tae-goo, Shingo Tsurumi et Lee Byung-hun – 2h20

Dans les années 1920, pendant l’occupation de la Corée par le Japon, Lee Jung-chool, capitaine coréen travaillant pour la police japonaise, doit démanteler un réseau de la résistance préparant des attentats à Séoul. Il parvient à se rapprocher d’un des leaders, Kim Woo-jin, qui va tenter de le rallier à sa cause…

Revenu en Corée après Le Dernier Rempart (2013), un film américain sympa (d’accord, surtout grâce au come-back de Schwarzenegger), Kim Jee-woon nous revient avec The Age of Shadows, film d’espionnage se déroulant pendant l’occupation japonaise. Comme Battleship Island serait-on tenté de dire en France où les deux films sont sortis à quelques semaines d’intervalle, l’un en vidéo et l’autre au cinéma. Mais en réalité, Kim Jee-woon a précédé la fresque guerrière de Ryoo Seung-wan d’un an. Produit pour 8 millions de dollars par la Warner Bros locale, réunissant un casting quatre étoiles dans lequel le réalisateur retrouve Song Kang-ho et Lee Byung-hun et invite Gong Yoo (Dernier Train pour Busan), The Age of Shadows a tout d’un film de luxe, présenté à Venise et proposé pour l’Oscar du meilleur film étranger en 2016. Mais chez nous, il faut donc attendre un an pour une édition vidéo dénuée de bonus alors qu’on pensait qu’avec ses huit films en vingt ans, la plupart sortis en salles, Kim Jee-woon aurait droit à une exploitation plus enviable…

Cela dit, je dois admettre que The Age of Shadows n’est pas son meilleur film. Après une très belle séquence d’ouverture montrant la vivacité du cinéma de Kim Jee-woon, on doit traverser une heure de métrage pas follement intéressante, s’éparpillant dans l’exposition tentaculaire du réseau de résistance là où on aurait préféré un récit plus recentré. Ce qui en pâtit le plus, c’est la relation ambiguë entre Lee et Kim, brièvement établie alors qu’elle est censée être au cœur du film. C’est d’autant plus dommage que Song Kang-ho et Gong Yoo font très bien le taf. En se perdant dans les méandres de son histoire, on se demande si Kim Jee-woon n’est pas revenu complètement lessivé par son expérience américaine, ne rentrant chez lui que pour faire de l’académisme propret. Alors que ce qu’il lui faut, c’est plutôt du franc-tireur à la Le Bon, la Brute et le Cinglé. Heureusement, à peine regrette-t-on le temps de son incursion déglingo dans le western spaghetti (ou nouilles sauce aigre-douce ?), que The Age of Shadows monte à bord d’un train qui sauve l’opération.

mv5byzq2nwi5yzmtnzzmni00odjhlwe3yjkty2vkyjy3ntm3mtnkxkeyxkfqcgdeqxvyntayodkwoq-_v1_
Lee Jung-chool (Song Kang-ho) en pleine traque.

A bord de ce train, les enjeux se resserrent, le suspens prend enfin (Hitchcock, c’est toi ?) et la séquence culmine dans un bon vieux gunfight ! On retrouve enfin Kim Jee-woon exploser au milieu de son décorum (soigné soit dit en passant) de film historique haut standing. Ce passage dans le train donne un sérieux coup de fouet à The Age of Shadows. La preuve, d’ailleurs : à peine a-t-on posé le pied sur le quai qu’on a droit à un nouveau gunfight ! D’un coup, le film devient plus assuré, plus efficace et plus passionnant, avec des personnages mieux dessinés. En particulier celui de Lee Jung-chool qui apporte la meilleure qualité d’un film d’espionnage : celle de suivre un personnage dont on connaît pas les véritables intentions. Ce qui nous mène à un dénouement émouvant, jouant malicieusement le jeu de la mémoire nationale. Kim Jee-woon s’est donc bien raccroché aux branches pour faire de The Age of Shadows un film certes moins mémorable que ses précédents mais pas dépourvu de morceaux de bravoure.

BASTIEN MARIE


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s