In the Fade

mv5bmwmzzmm1mzutntnlmc00ndc5lwi3m2qtyzuymzewmtu4njdmxkeyxkfqcgdeqxvyndkzntm2odg-_v1_sy1000_cr007341000_al_Aus dem Nichts Drame allemand, français (2017) de Fatih Akin, avec Diane Kruger, Denis Moschitto, Numan Acar et Samia Muriel Chancrin – 1h46

A Hambourg, Katja Sekerci perd son mari et son fils dans un attentat à la bombe. Celui-ci a été organisé par un couple de néo-nazis relâché après le procès. Mais Katja veut se venger…

Depuis la comédie Soul Kitchen (2009), je n’avais plus trop de nouvelles de Fatih Akin. Pourtant, il n’a pas arrêté de tourner mais, sans le tapis rouge des grands festivals, ses films étaient plus confidentiels. Aussi, on était content de le revoir dans la compétition cannoise, puis de le voir remporter le Golden Globe du meilleur film étranger. Puis j’étais aussi content pour Diane Kruger de la voir remporter, pour son premier rôle dans sa langue maternelle, le prix d’interprétation à Cannes, elle qui, à mon humble avis, est un peu passée à côté d’une carrière internationale (elle s’en sortait beaucoup mieux que Mélanie Laurent dans Inglourious Basterds…). Bref, j’étais content pour tout ce petit monde ayant travaillé sur In the Fade, malgré son sujet polémique sur le terrorisme. Mais ça, c’était avant de voir le film…

Car il faut bien avouer que le  petit tollé qu’il s’est pris à Cannes n’était pas volé, pas plus que le prix d’interprétation. In the Fade est un film assez inconfortable, esquivant l’actualité brûlante de son sujet tout en assénant des évidences et des banalités. Le « cinéma politique » actuel dans toute sa splendeur, en somme. En gros (puisque la finesse ne semble pas être son fort de toute façon), In the Fade est découpé en trois parties : l’attentat, le procès, la vengeance. Si Diane Kruger se montre volontaire et appliquée sur toutes ces parties, portant tout le film sur ses épaules avec un rôle pas très épais, Fatih Akin n’y trouve lui aucune demi-mesure. Il tient absolument à nous montrer que le deuil, c’est vraiment trop dur (et vas-y qu’on chiale dans le lit du gosse et qu’on prend du crack), que le procès, c’est vraiment trop injuste (et vas-y qu’on te déballe les faits de manière didactique et qu’on te relâche les accusés de manière improbable) et que la vengeance, ça se mange vraiment trop froid (et vas-y qu’on regarde fixement l’horizon et qu’on doute à la vue d’un petit oiseau).

mv5bmzg1ndg2njm5of5bml5banbnxkftztgwndiyntyxndm-_v1_sx1777_cr001777999_al_
Katja (Diane Kruger) pleure la mort de sa famille, ou regrette-t-elle déjà de jouer dans le film ?

A Cannes, on avait reproché à Fatih Akin sa prudence de ne pas parler d’islamisme à l’heure où celui-ci sévit dans toute l’Europe. Que les terroristes ne soient « que » des néo-nazis, ce n’est pas si grave, surtout si ça permet de parler de l’extrémisme politique galopant sur tout le Vieux Continent, mais ça ne change rien au fait que le film reste affreusement caricatural et univoque (d’ailleurs, le silence des accusés, mal incarné et monolithique, est particulièrement agaçant). Pour égayer un peu le propos, Akin multiplie des trucs de mise en scène (plongée verticale, travelling compensé, plan à la demi-bonnette) qui grossissent encore plus le trait. La séquence du suicide est l’exemple le plus embarrassant. Sur le tard, comme Akin aime flirter avec le genre qu’il regardait ado, In the Fade se transforme en vigilante et renoue effectivement avec l’idéologie douteuse qui va souvent avec. Pour lutter contre le terrorisme, il faut devenir soi-même terroriste, ça a l’air beaucoup plus simple que d’en affronter les retombées. Ça m’embête un peu d’écrire tout ça sur le dos de Fatih Akin, je l’aime bien ce gars, mais In the Fade n’était pas le film idéal pour le ramener dans la lumière…

BASTIEN MARIE


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s