Three Billboards : Les Panneaux de la vengeance

3_Billboards_les_panneaux_de_la_vengeanceThree Billboards Outside Ebbing, Missouri. Comédie dramatique anglo-américaine (2017) de Martin McDonagh avec Frances McDormand, Sam Rockwell, Woody Harrelson, Caleb Landry Jones, John Hawkes, Lucas Hedges, Abbie Cornish, Peter Dinklage et Željko Ivanek – 1h55

Ebbing, Missouri. Alors qu’elle emprunte comme tous les jours la vieille route où sa fille a été retrouvée morte neuf mois auparavant, la vue des trois vieux panneaux sur le bas-côté lui donne une idée. Mildred Hayes décide d’utiliser cet espace publicitaire afin d’interpeller le chef de la police locale et le pousser à relancer une enquête restée au point mort. Cette provocation ne manque pas de mettre le feu aux poudres dans la petite ville d’Ebbing.

Avec ce troisième long métrage, Martin McDonagh poursuit dans l’humour noir et se joue à nouveau des règles du polar, préférant laisser de côté l’intrigue policière pour s’intéresser avant tout au conflit qui oppose cette irascible mère de famille en quête de vérité à des forces de l’ordre bien décidées à ne pas être ainsi remises en cause, quand bien même elles sont déjà minées par le racisme et des pratiques plus que discutables. Servi par une Frances McDormand impériale, le cinéaste ne s’en tient pas au portrait pourtant puissant de cette femme à la détermination aveugle. Il étend son regard à la communauté d’Ebbing via une incroyable galerie de personnages qui bénéficient tous d’une écriture sans faille et d’une interprétation inspirée, de Woody Harrelson (et son membre légendaire…) en chef de la police de bonne volonté mais rongé par un cancer à Sam Rockwell en officier raciste, violent et ridicule fils à maman qui finit malgré tout par révéler d’autres facettes de sa personnalité. Aussi, si son combat et son charisme forcent le respect, Milfred Hayes cache aussi de profondes failles et se montre souvent beaucoup moins héroïque qu’on ne pouvait le penser. Faisant ainsi fi de tout manichéisme Martin McDonagh se lance donc  avec Three Billboards dans une exploration des rapports humains dans toutes leurs complexités.

Three-Billboards-Outside-Ebbing-Missouri-Frances-McDormand
Milfred Hayes (Frances McDormand) et ses panneaux de la discorde…

Si l’actrice principale, la présence de Carter Burwell à la partition (toujours aussi inspiré après son magistral travail sur Le musée des merveilles), la peinture de l’Amérique rurale jusqu’à la présence du nom de la ville dans son titre original, le film renvoie évidemment à Fargo et plus largement au cinéma des frères Coen, Three Billboards a aussi à voir avec l’apparente simplicité et la finesse d’un Clint Eastwood tandis que le rire le plus implacable laisse souvent place à une désarmante émotion. Si le rapport de force apparemment inconciliable qui se joue à Ebbing prend vite une tournure violente et semble voué à finir en tragédie, c’est pourtant bien l’histoire d’être humains qui se rencontrent, font des erreurs mais se montrent, malgré les animosités les plus virulentes, capable de pardonner. Et si la bienveillance était largement plus répandue qu’on ne veut bien le croire ?

Joli pied de nez à une Amérique qui se perçoit plus divisée que jamais après le sacre de Trump et évocation à l’échelle d’une petite ville d’une prise de parole aussi fracassante et polémique que celle d’un #balancetonporc, le film tombe à point nommé et fait preuve d’une vraie modernité tout en restant largement universaliste et intemporel. A l’image de son final ouvert, Three Billboards se garde bien de verser dans le moralisme et préfère, sans juger ses personnages, susciter la réflexion par l’émotion. Un grand film humaniste. Un grand film tout court !

CLÉMENT MARIE


Une réflexion sur “Three Billboards : Les Panneaux de la vengeance

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s