Une nuit au Roxbury

19020112A Night at the Roxbury Comédie américaine (1998) de John Fortenberry, avec Will Ferrell, Chris Kattan, Dan Heyada, Michael Clarke Duncan et Richard Grieco – 1h28
Les frangins Butabi ambitionnent de devenir les princes de la nuit. Pour ce faire, ils tentent de pénétrer à l’intérieur du Roxbury, la boîte la plus branchée de Los Angeles, mais se heurtent à l’intransigeance du videur. Jusqu’au jour où, suite à une mésaventure, Richard Grieco, LE Richard Grieco de 21 Jump Street, les invite à entrer au Roxbury…
Quelques années après Wayne’s World ou les Coneheads, c’est au tour de Will Ferrell et son complice Chris Kattan de se voir produits par Lorne Michael, créateur du Saturday Night Live, pour porter sur grand écran leur sketch le plus célèbre de la célèbre émission américaine. En mai 1996, les deux comiques accompagnaient l’invité du 406ème épisode, Jim Carrey, dans une nuit de folie au son du What is Love d’Haddaway pour une vidéo culte qui, bien aidée par l’apparition d’internet, jouit toujours d’une immense popularité. Aussi, je suis sûr que, si la majorité d’entre vous la connait déjà par cœur, certains ne résisterons pas au plaisir de la redécouvrir :
Les adaptations de sketchs sont légion et, si les américains semblent davantage rompus à l’exercice que les français (suffit de comparer les films de Mike Myers ou Sacha Baron Coen à ceux de Gad Elmaleh, Eli Semoun et autres Franck Dubosc…), celui-ci reste périlleux, d’autant que c’est le premier film où Will Ferrell (accompagné ici de Kattan) écrit le scénario et endosse le rôle principal. Ainsi, on s’aperçoit vite qu’il n’est pas mince affaire d’étirer ainsi un sketch de cinq minutes sur une heure trente et que, non, les hochements de tête caractéristiques et What is love n’y suffiront pas. D’autant que le duo doit se passer de la star de leur coup d’éclat, Jim Carrey étant pris sur des projets autrement plus sérieux (Truman Show et Man on the moon). Qu’importe, cela fera le sujet d’un gag et puis, quand on ne peut avoir Johnny Depp, on se console avec un bon vieux Richard Grieco. Cette apparition pleine d’autodérision est aussi une façon pour Ferrell et Kattan de s’affirmer comme les joyeux outsiders, les petits nouveaux déjà un peu ringards de la comédie américaine.

MV5BOWRkOTRjYTUtZjlkMC00MjY3LThmNGUtNzkyOTViODliMmIxXkEyXkFqcGdeQXVyMjk3NTUyOTc@._V1_ copie.jpg

Si Une nuit au Roxbury est peut-être loin d’être un chef d’oeuvre incontournable, il permet néanmoins à Will Ferrell de faire ses armes et de déjà dévoiler ses atouts, une tête impayable, un sérieux à tout épreuve jusque dans la connerie et une vraie acuité pour décrire les milieux les plus codés et donc les plus grotesques. Avant de se pencher sur l’information dans les années 70, le nascar, la politique ou encore le patinage artistique, Will Ferrell s’est donc intéressé au monde de la nuit « chic » dans les années 90. Une époque où les couleurs étaient trop vives, les costards trop grands, les robes presque trop courtes, où on parlait encore de discothèque et où on suait sur la dance de Ace of Base, 2 unlimited, Corona, Aqua mais aussi Haddaway bien-sûr. Aussi, les frangins Butabi, régressifs voir même carrément débiles mais focalisés sur la poursuite de leur rêve, ont déjà tout des personnages ferrelliens et leurs succès et leurs échecs ne manquent de mettre à mal leurs relations mais finissent par sceller leur fraternité. Forcément, aux côtés de James Franco et Seth Rogen ou Ben Stiller et Owen Wilson, Will Ferrell reste l’un des maîtres incontestés d’un genre dont Une nuit au Roxbury pourrait donc être considéré comme l’une des œuvres matricielles : la comédie bromantique. That is love !
CLÉMENT MARIE

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s