Hitman & Bodyguard

mv5bmtc4njaxmju4ov5bml5banbnxkftztgwnzqymziwmji-_v1_sy1000_cr006741000_al_The Hitman’s Bodyguard Film d’action américain (2017) de Patrick Hughes, avec Ryan Reynolds, Samuel L. Jackson, Gary Oldman, Elodie Yung et Salma Hayek – 1h58

Un garde du corps déchu de l’élite de sa profession doit escorter un dangereux tueur à gages jusqu’à La Haie où il est l’ultime témoin à charge du procès d’un dictateur biélorusse…

Découvert avec le solide western australien Red Hill (2010), Patrick Hughes nous avait pas mal refroidi avec Expendables 3 (2014) qui a enterré la bande à Stallone. Heureusement pour le réalisateur, le studio Millennium Films, spécialisé dans les films bang bang boum boum, n’a pas été rancunier et lui a confié The Hitman’s Bodyguard, un projet semblant un poil plus ambitieux pour la boîte puisqu’ils sont parvenus à s’offrir les services de Ryan Reynolds et Samuel L. Jackson.

Une bonne occasion de se refaire pour Patrick Hughes avec ce buddy movie typique mais efficace. Sur une bonne partie du film, le réalisateur laisse ses acteurs dire ce qui leur passe par la tête et ces acteurs étant Reynolds et Jackson, beaucoup de choses leur passent par la tête, allongeant des duels verbaux plus ou moins rigolos. Le garde du corps blanc carriériste et le tueur à gages noir pas aussi méchant qu’il en a l’air entendent bien ressusciter le duo de L’Arme fatale (leur tentative ne peut pas être pire que celle de la récente série télé), mais The Hitman’s Bodyguard les handicape avec un récit prévisible et une ironie plutôt superficielle. Les acteurs s’amusent, leur alchimie fonctionne dans quelques séquences sympas comme celle du bouquet de fleurs, mais on est encore loin du talent d’un Shane Black.

mv5bmja0nzc0ntyymv5bml5banbnxkftztgwnjmymzm0mji-_v1_sx1777_cr001777744_al_
Darius Kincaid (Samuel L. Jackson) est moyennement satisfait de son séjour à Amsterdam : « C’est pas tout à fait ce que Vincent Vega m’avait vendu… »

Le principal intérêt de The Hitman’s Bodyguard résidera donc essentiellement dans ses séquences d’action à l’ancienne, spécialité de la maison Millennium Films. Là, Patrick Hughes reprend les choses en main et emballe quelques scènes vraiment remarquables, en particulier une épique poursuite le long des canaux d’Amsterdam impliquant bagnoles, bateau et moto. Des cascades impressionnantes, bien filmées et s’ingéniant à s’allier avec la bonne humeur du film. Si Baby Driver n’était pas sorti quelques semaines plus tôt, The Hitman’s Bodyguard aurait donc rempli son contrat de film d’action fun de l’été – il lui restera les grilles du week-end de NRJ 12. En tous cas, ça fait plaisir de voir Hughes reprendre la main après s’être embourbé chez les mercenaires retraités…

BASTIEN MARIE


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s