Le Redoutable

052385Comédie française (2017) de Michel Hazanavicius, avec Louis Garrel, Stacy Martin, Bérénice Bejo, Micha Lescot et Grégory Gadebois – 1h47

L’actrice Anne Wiazemski raconte sa vie de couple avec Jean-Luc Godard, de l’échec de leur film La Chinoise au festival de Cannes interrompu en mai 68…

Après le triomphe de The Artist proportionnel à l’indifférence de son film de guerre suivant The Search, Michel Hazanavicius se refait avec Le Redoutable, portant non pas sur le sous-marin éponyme mais sur Jean-Luc Godard. Son biopic est basé sur les livres autobiographiques de l’actrice Anne Wiazemski, ex épouse du cinéaste, et qui a accepté l’adaptation cinématographique à condition que ce soit une comédie. Ça tombe bien, c’était justement l’intention de Hazanavicius qui apprendra durant son passage cannois qu’on ne se moque pas impunément de Jean-Luc Godard. Non pas que le réalisateur du Mépris se soit offusqué (il est bien trop suisse et bon joueur pour ça), mais plutôt la précieuse critique française, qui n’accepte pas qu’on salisse son maestro.

Tant pis pour eux, ils seront passés à côté d’un super film, sans doute plus digne de l’héritage de Godard que beaucoup d’autres. Forcément puisqu’en bon maître du pastiche, Michel Hazanavicius réutilise la mise en scène de Godard en citant Le Mépris ou Pierrot le fou et en usant d’astuces (regards caméra, sous-titres non raccords, etc) que n’aurait pas renier le maître. On atteindrait donc un haut degré de parodie si Le Redoutable était entièrement à charge contre Godard, sauf qu’en retournant son cinéma contre son sujet, Hazanavicius lui rend aussi naturellement hommage. Il use d’un humour qui était déjà présent dans le cinéma de son modèle et, en retrouvant ces joyeux gimmicks, Le Redoutable se montre particulièrement élégant et généreux dans le cinéma français actuel. Hazanavicius aura rarement fait autant de « neuf avec du vieux » (pardon pour la vulgarité de l’expression) en invoquant ces codes de la Nouvelle Vague, encore nouvelle donc, qui avaient fait défaut dans le polissage du cinéma d’auteur français de ces dernières années. Hazanavicius ne s’amuse pas seulement avec le personnage de Godard mais aussi avec son cinéma, et les cinéphiles y retrouveront un jeu aussi exquis que celui de The Artist.

550806
Jean-Luc Godard (Louis Garrel) littéralement rattrapé par mai 68.

Avec la complicité de Louis Garrel (et si on n’aime pas l’acteur, il est encore mieux !), Hazanavicius parvient aussi à faire de Godard un excellent personnage comique, semblant sortir de chez Blake Edwards. Il faut dire que le réalisateur est saisi au bon moment de sa carrière : après l’échec de La Chinoise, propagande maoïste déprécié par les maoïstes eux-mêmes, Godard est en pleine remise en question, n’arrivant plus à associer son cinéma à son époque et à son climat politique. Le plus drôle dans Le Redoutable est donc de voir son héros en constant décalage, anticipant un mai 68 qui le dépasse très vite, déclamant ses slogans trop tard ou trop maladroitement, bouillonnant à rebours des événements. Forcément, Hazanavicius trouve un parfait running gag pour cristalliser cette inadaptation : les lunettes sans cesse cassées du cinéaste, ne distinguant plus rien dans l’effervescence de la fin des années 60. Ajoutez à cela l’espièglerie naturelle de Godard, son zozotement, son goût pour les jeux de mots et son don pour les blagues méta relayées par Hazanavicius, et vous tenez avec Le Redoutable un film hilarant. Jusqu’au point toutefois où la mégalomanie du réalisateur ne s’accorde plus avec sa popularité et où il s’enferme dans son monde de cinéma en excluant sa compagne Anne, ayant encore un pied dans la vie (et malheureusement un brin relayée au strict rôle de narratrice passive, malgré la belle prestation de Stacy Martin). Soudain, Le Redoutable devient beaucoup plus amer ; Hazanavicius redouterait-il de traverser les mêmes doutes que son Godard, parfois vraiment agressif et monstrueux ? J’espère que non, je ne me verrais pas lui dire : « Quand est-ce que vous referez des films marrants comme Le Redoutable ? »

BASTIEN MARIE


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s