The Circle

mv5bmjy2otm2njc3ml5bml5banbnxkftztgwndgzodu3mti-_v1_sy1000_cr006741000_al_Thriller américain et des Émirats Arabes Unis (2017) de James Ponsoldt, avec Emma Watson, Tom Hanks, John Boyega, Ellar Coltrane, Karen Gillan et Bill Paxton – 1h50

A San Francisco, Mae Holland décroche un job de rêve à The Circle, un réseau social hébergé dans un immense campus. Sauvée par une application de la compagnie consistant à filmer chaque recoin de la planète, Mae est choisie pour expérimenter un nouveau programme consistant à diffuser sa vie sur le net, en direct et en permanence…

Le scénariste Dave Eggers (Max et les Maximonstres, Away We Go, Promised Land) est aussi un auteur de best-sellers tournant autour des nouvelles technologies. The Circle est la seconde adaptation d’un de ses romans après A Hologram for the King (2016) de Tom Tykwer, aussi avec Tom Hanks. J’aurais préféré parler de ce film du réalisateur de Cloud Atlas et du Parfum s’il n’était pas étrangement inédit chez nous. Au lieu de quoi je me penche sur ce cinquième film de James Ponsoldt (The Spectacular Now), un thriller se voulant alarmiste sur les sites grignotant notre vie privée, mais bien trop ambigu sur sa morale pour emporter mon adhésion.

L’autre Super Marie me souffle à l’oreille qu’au pire, The Circle est un énième thriller dénonciateur en retard sur sa cible, à la AntiTrust (2001) de Peter Howitt. Quoi, vous ne vous souvenez pas d’AntiTrust, ce thriller voulant dénoncer les malversations de Microsoft, avec Ryan Phillippe en programmeur naïf piégé par ce diable de Bill Gates joué par Tim Robbins ? C’est normal, même Tim Robbins ne voudrait pas s’en rappeler, et The Circle devrait assez vite tomber dans le même oubli. Car James Ponsoldt signe un thriller poussif et manichéen, surchargé de poncifs pour visualiser son monde informatique tentaculaire (au moins, il pourra figurer au Guiness Book des records pour le nombre de mails et commentaires visibles à l’écran), dénoncé d’ailleurs par un script mal écrit. On nous accompagne dans le campus avec des personnages caricaturaux : l’évolution de Mae est des plus incohérentes tandis que sa meilleure copine ressemble à une junkie, le résistant joué par John Boyega est complètement sous-développé, le seul personnage se dressant contre The Circle est littéralement un homme des bois joué par le gosse de Boyhood, plus authentique parce qu’il sait réparer des voitures, etc. Seul Tom Hanks a le droit de jouer avec un peu de dérision, la star n’étant sans doute pas dupe des limites contestataires de The Circle.

mv5bmtuzndm4nzi4of5bml5banbnxkftztgwntm5nzk3mdi-_v1_sx1777_cr001777736_al_
Bailey (Tom Hanks) est un magnat d’internet. La preuve : il a un mug à l’effigie de sa compagnie.

Parce qu’en fait, James Ponsoldt ne sait pas vraiment ce qu’il veut dénoncer. On pense qu’il part en croisade contre les dangers de la technologie et de la surveillance globale, mais finit en fait par les accepter quelques bobines plus tard. Un peu comme si le totalitarisme à l’œuvre dans le film était trop fort pour lui confronter une alternative. Film complotiste incapable justement de dresser un complot intéressant, The Circle ressemble plutôt à un conte de fées, genre Cendrillon à la Silicon Valley, ce qui ne dépayse pas trop Emma Watson de son rôle de princesse Disney, convaincue qu’on peut bâtir un monde meilleur malgré des manipulations ostentatoires. Et là, c’est ma copine qui me souffle à l’oreille que The Circle n’est peut-être pas si simpliste, qu’il compterait justement sur son apparente naïveté pour asseoir sa portée satyrique, à la manière d’un Starship Troopers. Au risque de m’exposer à des heures d’engueulade avec ma chère et tendre, je pense plutôt que premièrement, ce James Ponsoldt n’a pas une once du génie de Paul Verhoeven et que deuxièmement, si le final de The Circle (très différent de celui du livre d’Eggers, paraît-il) a l’air débile et irresponsable, c’est peut-être tout simplement parce qu’il l’est.

BASTIEN MARIE

PS : The Circle est le dernier film de Bill Paxton. Perso, ça me donne plutôt envie de rematter Emprise


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s