Pet

mv5bmjy1mzjjn2utngm4mc00ngy3lwjjn2mtzge3ntgzmwfjnme3xkeyxkfqcgdeqxvymjg1mtu1nji-_v1_sy1000_cr006871000_al_Thriller hispano-américain (2016) de Carles Torrens, avec Dominic Monaghan et Ksenia Solo – 1h29

Attention, cette bafouille contient du spoiler ! Merci de votre compréhension.

A Los Angeles, Seth tombe par hasard sur Holly, un crush de lycée. Il tente maladroitement de la séduire, sans succès. Mais la jolie serveuse l’obsède tellement qu’il la kidnappe et l’enferme dans une cage au refuge animalier où il travaille…

Scénariste de la série L’Exorciste et de Lazarus Effect, Jeremy Slater a commencé sa carrière avec le scénario de ce Pet et se faisait d’avance une joie de l’avoir vendu à MGM. Sauf que le projet n’a fait que patienter chez le studio avant d’être sauvé quelques années plus tard par des sociétés de production espagnoles. Celles-ci en confient la réalisation à Carles Torrens dont c’est le premier long-métrage, lequel, avec un budget étriqué et un tournage de quatre semaines, ne peut se payer la célébrité que de Dominic Monaghan (Merry dans Le Seigneur des Anneaux). Un premier thriller psychologique qui comptait surtout sur la ruse de son scénario…

Malheureusement, le script de Jeremy Slater a dû trop prendre la poussière dans les tiroirs de la MGM pour se révéler efficace. Autant vous le dire tout de suite, puisque l’essentiel du film repose dessus, Pet nous fait le coup dans un twist à mi-film du « la victime n’est pas forcément celle que l’on croit », Holly s’avérant être une serial killeuse dessoudant toutes les personnes se mettant au travers de sa vie sentimentale. Un twist un peu facile, vous en conviendrez, mais qui n’a de toute façon que peu de retombées sur le récit tant la faiblesse de la caractérisation des personnages empêche le spectateur d’être happé par le film.

mv5bymy0ymiymzutytnini00mmflltgxmgytnmy0mdy1mza4m2i4xkeyxkfqcgdeqxvymte4nde1oq-_v1_sx1777_cr001777744_al_
Seth (Dominic Monaghan) et sa belle blonde de compagnie (Ksenia Solo).

S’il y avait une situation à retourner, le retournement de situation aurait pu fonctionner, redistribuant les cartes entre le weirdo attendrissant (Monaghan attend visiblement un mail de Peter Jackson ou JJ Abrams) et la pauvre jolie fille tenant son journal intime (Ksenia Solo en fait trop autant comme victime que comme manipulatrice). Pour un film se voulant malin, Pet souffre considérablement de cette impression d’être écrit au fil du stylo, sans structure articulant l’avant et après inversion des rôles. Et la mise en scène pépère de Carles Torrens n’aide pas à éveiller l’intérêt. Quant aux thèmes de la possessivité amoureuse ou de la manipulation sentimentale (on échappe quand même au pervers narcissique) qu’évoquerait le titre, le film le frôle timidement dans sa seconde partie mais après avoir perdu trop de temps avec des poncifs du genre et de vaines intrigues secondaires, comme ce flic qui mène une enquête incroyablement courte. S’étant trop tôt frotté les mains sur l’aboutissement de son projet, Jeremy Slater (je vous ai dit qu’il a aussi été nommé aux Razzie pour Les Quatre Fantastiques ?) devrait donc en écrire une suite, voire un remake tant qu’à faire, pour développer un peu mieux les ressources potentielles de ce Pet qui pue (désolé, j’ai pas pu me retenir).

BASTIEN MARIE


2 réflexions sur “Pet

  1. Je me rappelle l’avoir trouvé long… Le personnage d’Holly est faiblard, et on voit venir le supposé twist des kilomètres à l’avance. Peut être parce qu’ils ont choisi une actrice à qui il manque une part « d’angélisme » pour qu’on se prenne sa psychopathie en pleine face, telle une gigantesque claque. Ou au contraire, un Dominic qui passe trop de temps à se poser en victime de l’univers. Il manque clairement un truc pour en faire un film véritablement oppressant, en tout cas.

    J'aime

    1. Au vu de ton commentaire, je pense que le truc qui manque, c’est justement une bonne direction d’acteurs. Parce que je ne trouve l’actrice peu angélique, c’est surtout son soudain basculement psychologique qui est bien trop brutal.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s