Nocturnal Animals

Thriller américain (2016) de Tom Ford, avec Amy Adams, Jake Gyllenhaal, Michael Shannon et Aaron Taylor-Johnson – 1h56

Susan Morrow, une riche galeriste de Los Angeles, est hantée par le roman de son premier mari Edward Sheffield, « Nocturnal Animals », l’histoire d’un homme traquant au Texas les violeurs et meurtriers de sa femme et de sa fille…

NOCTURNAL ANIMALS
Tony Hastings (Jake Gyllenhaal) et Ray Marcus (Aaron Taylor-Johnson) sont en train de se prendre la tête pour un constat, et pour savoir qui aura un Golden Globe.

Après le succès d’A Single Man qui avait valu à son acteur Colin Firth un prix d’interprétation à Venise et une nomination à l’Oscar, le créateur de mode Tom Ford fait de son second film Nocturnal Animals un thriller vénéneux et décroche le Grand prix à Venise avant de se mettre en bonne place à la course aux Oscars. Le film est adapté d’un roman d’Austin Wright, Tony and Susan, que Ford a tellement aimé qu’il aurait voulu l’adapter deux fois, l’une très fidèle et l’autre très libre par rapport au matériau d’origine. D’une certaine façon, il y est presque parvenu puisqu’il y a quasiment deux films dans Nocturnal Animals, l’un suivant le parcours du personnage d’Amy Adams et l’autre racontant l’histoire du livre du film. Malheureusement, l’un des deux est bien meilleur que l’autre.

En effet, le principal intérêt de Nocturnal Animals est Nocturnal Animals, le roman dans le film dans lequel brille le trio d’acteurs Jake Gyllenhaal, Michael Shannon et Aaron Taylor-Johnson. Pourtant, il s’agit d’un polar bête et méchant, sans énormément de suspens et de mystère. C’est sans doute parce que dans ces passages de fiction dans la fiction, Tom Ford se doit de raconter l’enquête policière, alors que dans l’autre partie, c’est le calme plat, Amy Adams ayant été engagée pour s’ennuyer ferme dans sa vie luxueuse. Ford essaie vaguement de lier les deux parties de son histoire, Nocturnal Animals étant une sorte de vengeance du premier mari délaissé par une Susan carriériste. Mais cette mise en abyme a du mal à prendre, les échos entre les deux diégèses restant très superficiels, voire vulgaire (sérieusement, ce jump scare dans le téléphone portable était-il nécessaire ?), le tout baignant dans un esthétisme vaniteux. La preuve dès le générique d’ouverture et son ballet au ralenti de femmes obèses dansant nues devant des bannières étoilées, une vision rigolarde et sarcastique qu’on ne retrouvera jamais dans le film par la suite.

Avec Nocturnal Animals, Tom Ford se voit comme un nouveau David Lynch mais n’arrive jamais à la cheville de son mentor à cause de son cynisme évident (et le faire partager à sa protagoniste n’excuse rien). Il navigue dans une intrigue simpliste peuplée de personnages clichés qu’il met ensuite en désordre pour faire croire à une complexité, mais son génie n’impressionne que lui. En revanche, je retire de Nocturnal Animals une idée grandiose. L’intrigue policière et son esthétique rappellent fortement le cinéma américain des années 70. Bon, ce n’est pas non plus Délivrance, mais c’est tout de même dans ce style qu’on trouve les meilleures séquences comme celle de l’accident entre la famille du héros et ses agresseurs. Dans la mesure où le roman d’Edward sert de revanche sur Susan et l’esprit bohème de l’un sur le monde aseptisé de l’autre, on a l’impression que le cinéma sauvage et viscéral des 70’s se venge sur l’actuel, figé dans un esthétisme de pub et de magasines de mode. C’est donc la seule bonne idée de Nocturnal Animals, et je ne suis pas sûr qu’elle soit consciente de la part de Tom Ford, ce dernier s’identifiant bien plus à Susan dont la maison est ornée de la propre collection d’art de l’auteur. C’est donc juste le film d’un aristo qui s’est encanaillé en regardant Chiens de paille

BASTIEN MARIE


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s